05 mai, 2018

Véganisme et altruisme

Une super critique du magazine "Top nature"; enfin comprise: il s'agit pour moi de dénoncer les excès de toute forme de dogmatisme et par conséquent de concilier "véganisme" et "altruisme" ! Les références philosophiques sont là...tout en douceur.
 S'interroger, prendre de la distance et mettre en avant ses convictions sans les imposer ! Ce qui doit être combattu, c'est la souffrance, l'exploitation !

"Cruelty Free Laurence Harang Sabine Brels. Patrick Llored. Sébastien Moro. Enrique Utria. "Même l’amour d’un chien, c’est sacré. Et on a ce droit-là - aussi sacré que celui de vivre - de n’avoir à en rendre compte à personne". Un livre sur le véganisme qui cite Marguerite Duras, nous ne pouvions qu’adhérer à la cause, si ce n’est que nous n’avons pas attendu d’en découvrir la dimension littéraire pour soutenir ce mode de vie dans nos pages. Tout de même, Marguerite, c’est du lourd. Et le livre, dans son entier, est de cette teneur. Solide et plein, au sens d’une plénitude que confère le choix de l’absence de cruauté, sous toutes ses formes, dans la vie quotidienne. Une démarche de conscience altruiste globale qui nous conduirait presque à chercher un autre terme que véganisme si le propos du livre n’était précisément pas de dessiner l’étendue philosophique d’un véganisme serein qui n’exclut pas d’encourager au passage les vegan à ne pas se prendre pour des gourous. Philosophie, donc, alimentation, cuisine, beauté, labels, mode, éducation, animaux domestiques : tous engagés dans un mode de vie vegan qui n’exclut aucun domaine, les auteurs parlent ici d’expérience, sans revendication. D’évidence. Le lecteur se sent guidé, accompagné mais jamais enjoint, ce qui fait toute la différence avec les bréviaires du genre. " Top nature", mai 2018


Enregistrer un commentaire