26 février, 2017

La sphère des besoins

Toute la question est de savoir si les besoins sont exprimés de la même manière chez l'animal humain que chez l'animal non humain. On peut supposer, qu'en fonction des espèces, les besoins sont codés dans la nature. Mais un besoin non compris ou non satisfait conduit à un comportement de frustration chez l'animal humain. Pourrait-on faire la même hypothèse chez l'animal non humain?


Communication animale et intention !

Encore un article lu de Peter Marler à propos de la communication animale:
"Do animals have the option of withholding signals when communication is inappropriate?
 Il est évident pour l'auteur la nécessité d'admettre des comportements d'intentionnalité et de les intégrer dans des modèles.
 Il est aussi vrai que la communication d'un cri d'alerte suppose des auditeurs ! En cela, la communication est sociale. Sans des signaux, aucune interaction n'est possible.
 A mon sens, la base de la communication reste la même chez l'homme et chez l'animal; est-ce à dire que le langage est plus sophistiqué pour le premier?
La difficulté de la communication repose - pour reprendre une expression de Quine - sur l'indétermination de la traduction. Parfois, nous sommes dans l'incapacité de comprendre, d'interpréter un comportement, d'où les ambiguïtés. Mais revenons à des choses naturelles: si un mâle ne manifeste pas d'attention pour une femelle, celle-ci n'a d'autre choix que de partir.  La difficulté pour l'animal humain, c'est de consentir au changement. Ne pas interpréter un comportement, c'est le voir comme il est: sans doute, éviterions nous beaucoup de tourments si nous nous contentions de faits. Et nous savons - dispositifs cognitifs et acquis - qu'il est raisonnable de changer de route quand nous ne sommes plus estim(e)és.

25 février, 2017

Ethologie cognitive

J'ai commencé la lecture d'un article de Carolyn Ristau dans le domaine de l'éthologie en hommage à Griffin: c'est de haut niveau et d'une grande difficulté ! Le but de ce travail est de montrer que certains oiseaux, les pluviers, ont une capacité à faire des différences et donc à apprendre face à un prédateur. Autrement dit, il n'y a pas d'interprétation rigide du comportement; le protocole expérimental consiste à identifier plusieurs niveaux de conscience au sein du comportement de l'animal. Il serait vain d'ailleurs de séparer l'adaptation biologique de l'intentionnalité (mais les fonctions mathématiques sont à comprendre !). Au fond, nous comprenons ce que signifie un comportement intentionnel, par exemple un sourire. Certes, il est plus facile d'interpréter les intentions humaines par le biais du langage; mais rien ne nous empêche de concevoir la signification d'un chat qui nous souffle ou qui ronronne...  Bref, nous avons du travail avec ma collègue d'anglais mais nous avons toute la vie pour comprendre Griffin (mort en 2004) qui a sacrifié sa carrière scientifique pour ses thèses sur la conscience animale !

24 février, 2017

Pour la fin des abattoirs

Un propos mesuré de Sébastien Arsac de L-214: pour une morale commune sans souffrance. C'est une nécessité morale que de mettre fin à la souffrance et à la mort des animaux. Mettons fin à la précarité des emplois, à notre perte d'humanité:

  http://www.lemonde.fr/planete/video/2017/02/23/maltraitance-dans-les-abattoirs-coulisses-de-l-association-l214_5084527_3244.html

Liberté, amour et autonomie

Ma première leçon et mon premier déclic: laisser autrui mener sa vie comme nous menons la nôtre dans le partage des sentiments. C'est sans aucun doute la condition de toute entente possible. Encore, une fois, c'est un acte de confiance en la vie, aux autres dont la lumière nous illumine.

Les supers héros suite

J'ai terminé ma présentation des supers-héros: je comprends pourquoi les jeunes sont attachés aux vidéos, aux films, et Comics. Je viens de prendre connaissance de "Thor"; il faut faire un usage responsable de la technique: c'est un propos qui est pertinent pour des jeunes en devenir. Voici un extrait:

https://www.youtube.com/watch?v=vMw5r5w8xuU

23 février, 2017

Les supers-héros

J'ai préparé des séquences, pour ma classe-relais, des supers-héros; de quoi susciter la curiosité et l'interrogation. Il faut bien-sûr choisir un genre apprécié par les élèves.
Je me suis inspirée d'un livre de philosophie sur cette question et maintenant, je dois trouver des illustrations pour Superman, Spider-man et Batman:
"Le pouvoir extraordinaire n'est pas seulement un miracle de la nature, mais surtout une transgression décisive des normes imposées par la société et que celle-ci défend de son mieux." 
J Goimard
Extrait du livre "super-héros, philo":
"Peux-tu lire dans mes pensées? Sais-tu ce que tu me fais? Je ne sais pas qui tu es. Juste un ami quivient d'une autre étoile. Je suis là, comme un enfant sorti de l'école. Je tiens les mains d'un Dieu. Je suis folle. Me regarderas-tu?"   Superman
 Le thème de l'identité et des masques est important; mais comment aborder cette question simplement ?


22 février, 2017

L'éthique animale à l'école

L'éthique animale à enseigner: nous y travaillons ! Ce serait développer l'empathie, le respect du vivant chez les jeunes !
https://www.afp.com/fr/infos/336/tribune-en-faveur-de-lenseignement-de-lethique-animale-lecole

A la Sainte-Baume

Petite rAndonnée à la Sainte-baume avec les copines de l'AVF et préparation de la séance dégustation pour le 7 mars en classe-relais et il faudra voir avec mon lycée. Et Litchi a contemplé des chèvres !



21 février, 2017

Hommage Tom Regan

Les hommages se multiplient aux USA, en Espagne, en France pour le grand philosophe des droits des animaux Tom Regan ! Un homme aux grandes convictions, un exemple à suivre. Le jour de sa mort, nous avons reçu un message de l'une des spécialistes de Griffin...Ce sera dur pour la traduction...   Mais je ne renonce jamais sauf quand on me le demande.


http://us10.campaign-archive1.com/?u=a98008cd8f507cae6bd9903eb&id=e03d8127b7

20 février, 2017

La force de courir

Le dépassement de ses limites par la course et une éthique - l'éthique végétarienne: fabuleux !
http://www.vegactu.com/sport/marco-olmo-ou-lhomme-qui-a-arrete-le-temps-vegetarien-et-coureur-ultra-2951/

John Bowlby

J'ai en ma possession un livre du psychiatre et psychanalyste John Bowlby: il est évident que le sentiment de "base secure" est à l'origine du développement de l'enfant, de l'adulte.  Ce principe est lié à l'idée d'attachement: tous les êtres vivants (d'une certaine complexité)   sont "destinés" à vivre des relations avec les autres. Mais cet attachement peut conduire à des angoisses - peur de perdre ce que l'on aime. Il est vrai alors qu'il faut - pour reprendre les propos de Christophe Massin - se libérer de la toute-puissance du moi, de la volonté de tout contrôler. Encore une fois, il faut apprendre à faire confiance et sans doute parviendrons -nous à respecter le libre-arbitre d'autrui; car c'est sans doute une richesse que d'être confronté à une altérité.
Il me semble que je commence à comprendre quelque chose qui émane d'une relation sereine: ne pas trop exiger de l'autre, ne pas le mettre sous pression mais le laisser "zen". C'est le gage d'une conquête de l'autonomie, de l'amour serein et profond. En revanche, il me semble complexe de lutter contre tout attachement qui reste un puissant besoin naturel - mais doit être équilibré.

18 février, 2017

Disparition de Tom Regan

Le grand philosophe et juriste Tom Regan vient de disparaître ce matin. Il est le grand défenseur de la cause animale et l'immense auteur de "Les droits des animaux" !
http://tomregan.free.fr/

17 février, 2017

Une vie en confiance

Retour depuis hier soir à Toulon . Le séjour à Lyon et Paris fut agréable. Maintenant, nous allons pouvoir concrétiser notre projet de traduction avec une collègue d'anglais. Le projet est ambitieux mais il faut procéder par étapes: obtenir le droit de traduction, trouver une maison d'édition ( je me suis rendue à Paris et je dois constituer un dossier pour cette maison d'édition); ensuite, nous demanderons une aide au CNL.
 Enfin, je me suis procurée cet ouvrage de Christophe Massin - Une vie en confiance. C'est vraiment très instructif: c'est ainsi que nous échouons paralysés par nos peurs qui nous conduisent à de fausses représentations et à de fausses croyances. Or, la confiance exige précisément de nous libérer de nos doutes. Il est donc possible de nous défaire de certains mécanismes cérébraux qui agissent à notre insu. Je cite l'introduction:
"Sans la confiance, comment nous détendre pour savourer la vie, et que pouvons-nous accomplir, sinon dans l'inquiétude, même physiquement, limite nos moyens intellectuels, nous fragilise face aux autres, et nous fait redouter de prendre des risques inhérents à l'existence."
Petit footing avec Litchi vers le chemin de la Mitre et dimanche le Faron et des courses au bord de la mer tous les deux jours !

13 février, 2017

De lyon à Paris Sacré coeur !

Départ aujourd'hui pour Lyon puis séjour à Paris près du sacré cœur : de quoi retrouver les idées claires.
Petite promenade avec Litchi la labrador fin de matinée vers la Mitre; mer démontée et en colère !




12 février, 2017

La vie comme un roman suite

"Antonin brouillait ses repères. Elle ne savait pas quel genre d'homme se cachait sous ses masques. Elle aurait sans doute estimé un homme se sacrifiant pour le bien de ses enfants. Elle aurait pu attendre un peu de temps. Mais elle ne supportait pas ses excuses pour ses faiblesses sexuelles. Pourtant, Antonin souffrait de cette situation et ne pas parvenait pas à communiquer avec Lou. Elle ne savait pas s'il demandait de l'aide. Mais elle voulait par la fuite mettre fin à ses tourments. Elle espérait par le voyage trouver une réponse juste." 

Société de consommation !

Si être libre c'est céder à la tentation, alors oui, c'est ne pas rencontrer d'obstacle et réaliser ses désirs. Mais encore faut-il n'en éprouver aucune honte: un homme qui prétendrait ne pas renoncer à ses addictions sexuelles et à son devoir de père pourrait-il être à la fois être heureux et libre? A mon sens, il est consommateur.
 Tout repose sur la nature du consentement. Mais évidemment, il semble difficile de parvenir à une harmonie intérieure si l'on cause des préjudices aux siens ! En revanche, il est doux de choisir non par une impulsion incontrôlée mais par passion (force de l'imaginaire) et par désir; comme une femelle oiseau se laisserait séduire par le chant d'un oiseau mâle !

 La réponse est celle de J Stuart Mill: "Mieux vaut être un socrate insatisfait qu'un cochon satisfait" (pardon pour le cochon).
 Mais je ne veux pas donner un ton moral à mon propos: tout dépend du genre de vie que l'on veut mener - il ne s'agit pas de suivre des normes sociales.  

11 février, 2017

Des ressources en nous !

Le terme "ressource "ne désigne pas uniquement des biens naturels ou des biens financiers. Il s'agit de ce que nous possédons au plus profond de nous. Je me souviens des paroles d'un professeur de théâtre quand j'avais 17 ans. Il nous parlait d'un instituteur réservé et timide qui au théâtre incarnait avec passion des personnages.
 "Avoir des ressources", cela signifie , en dépit des obstacles que nous rencontrons sur notre chemin, trouver la force de les vaincre. Autrui peut nous aider à les découvrir sans rien nous imposer. Je peux comprendre les contraintes d'un autre; son sens des responsabilités. Mais aucune difficulté n'est une fatalité si nous rencontrons la compréhension. C'est en quelque sorte une forme d'empathie; celle qui nous permet de sentir et de partager les tourments d'autrui.
 En un autre sens, on parle de se "ressourcer": quelques jours dans les parcs, les musées me suffisent à retrouver de l'énergie. Et mardi 14 février, pour la Saint-Valentin, je vais passer la soirée avec Marie, ma nièce étudiante à Lyon !  Mais le cœur  toujours à Toulon entre la mer et les collines.

10 février, 2017

Mes nuits parisiennes !

C'est parti ce sont les vacances ! Deux jours à Lyon avec ma nièce et deux jours à Paris:

https://www.youtube.com/watch?v=k4Guw5Lmuow

09 février, 2017

Vivre de passion

Certaines natures aiment vivre de leurs passions: c'est ainsi qu'elles trouvent un sens à leur vie. Il faut accepter que d'autres puissent préférer exister avec d'autres considérations. Continuer son chemin dans l'espoir de rencontrer l'audace et le courage; c'est une décision. On ne peut exiger que d'autres puissent se libérer de leurs fers. C'est pourquoi, selon de telles perspectives, nous pouvons faire de belles rencontres. La vie est en perpétuel mouvement et nous ne pouvons créer des sentiments chez les autres. La vie est "impermanence."

08 février, 2017

La Sainte Baume sous la pluie !

Dimanche randonnée à la Sainte Baume sous la pluie jusqu'à 15h30 ! J'ai retrouvé Samia de L'AVF et quelques militant(e)s courageux ! Devant la grotte, ma chienne semblait sentir les animaux à proximité ...
Retour le soir, et vers 20h ma "carte-mère" de mon ancien ordinateur a lâché !Quel symbole !
Maintenant, un nouveau portable "Acer".
  Je vais voir durant deux jours ma nièce Marie à Lyon le 13 - elle fait des études dans une école de traduction et les deux soirs, nous allons nous rendre dans des restos "végés" ! ! Et ensuite, deux jours à Paris - faut trouver une maison d'édition en France pour notre projet de traduction avec ma collègue d'anglais. Et ensuite retour le 17 février, reprise de l'entraînement au Faron !
 Ma ressource, c'est le chat; c'est lui qui me permet de me dépasser depuis trois ans...Nous avons de telles ressources tous les deux ! Qu'il n'en doute pas !


02 février, 2017

Stage de philosophie

Lors de nos deux journées de stage en philosophie et en SVT, les échanges furent vifs mais fructueux: il a fallu avec beaucoup de patience rendre compréhensible la thèse de Griffin sur la conscience animale. Certes, j'ai rencontré beaucoup de résistance mais nous avons avancé et nous avons confronté d'autres perspectives. Il va falloir maintenant traduire une partie de l' oeuvre de Griffin avec une collègue d'anglais de Nice afin de saluer ses travaux en éthologie animale.
  Pour la classe-relais, nous allons continuer avec d'autres élèves pour la troisième session et sans doute - pour moi- d'autres moyens de motiver les élèves. Nous gardons les élèves qui sont encore en difficulté et nous les intégrons également dans leurs collèges respectifs.
Bref une semaine de rêve avec des élèves qui progressent, des débats passionnants dans le domaine de l'éthologie.
  Je pense qu'il est toujours possible de communiquer, de susciter des rencontres. J'ai enfin retrouvé des forces pour m'attaquer au sommet du Faron le dimanche; garder l'esprit vif, du courage, de la patience.