07 juin, 2017

Un chemin de vie !

Il va bien falloir que je cesse de me tourmenter depuis le 27 avril: j'ai passé un entretien pour être responsable d'un centre pénitentiaire. Je pense avoir donné à la fin de l'entretien la réponse qu'il ne fallait pas. On me demandait si j'étais prête à m'engager pour trois ans (alors que je souhaitais obtenir ce poste)  - alors par bêtise ou par honnêteté, j'ai répondu que "j'attendais de faire mes preuves pendant un an" ! J'ai demandé à 6 amis de me donner leur avis et la meilleure réponse fut celle de ma collègue de philosophie de mon lycée: "Mais tu es nulle, ce n'est pas à toi de décider mais au jury" et une autre amie " Ah non, tu exprimes un doute !". Bon maintenant, l'affaire est close. Je sais pourquoi ce poste me fascinait; c'est permettre symboliquement une "libération" spirituelle  (prof de philosophie) !
 En tout cas, je cherche un chemin de vie; je ne veux absolument plus être prof dans mon lycée, question de vie ou de mort. La difficulté, c'est que je n'atteins jamais ce que je vise directement, mais de manière secondaire (les "effets secondaires", Jon Elster): je veux tel poste, je ne l'obtiens pas; j'obtiens un contrat d'édition vraiment très bien sans le demander ...

 Car si je connaissais clairement, je n'aurais pas de peine à délibérer...



Enregistrer un commentaire