18 avril, 2017

De la Provence aux Alpes

Très belles vacances dans les Alpes à 190 km de ma maison: ma labrador-terrier a fait connaissance avec les chevaux, les ânes à Saint-Pierre Avez chez mes deux amies. Triste découverte dès mon arrivée: des chiots avaient été jetés sur une décharge publique et l'un d'entre eux, grâce aux soins prodigués par mes camarades, a lutté contre la mort et a survécu. Il  prend maintenant tous les 4 heures son biberon ! La nature est belle et les gorges de la Méouge sont splendides...Notre journée militante à Serres fut encourageante et j'ai réussi à discuter avec un éleveur de chèvres.
 Pour autant, après les randonnées et les discussions politiques avec les gens du village sur "le futur président de la République", j'ai travaillé et relu Platon (sans connaître le grec, je crois qu'on passe à côté et c'est bien mon cas) et j'ai pu lire les mails de l'éditrice - toujours très bienveillante : j'étais affolée car la directrice des éditions Hachette voulait que j'écrive le livre avec une "végane" alors que j'avais prévu de faire participer mes camarades à ce projet. Heureusement, de l'autre côté des montagnes, j'ai réussi à convaincre au téléphone l'éditrice de la participation de tous... Je voudrais juste faire l'introduction et assurer la transition entre la partie théorique (philosophique) et la partie pratique (le véganisme) avec des "questions aux lecteurs" (exigence de l'éditrice).
  Bien-sûr, je suis en train de réfléchir à la question de la "nature"; Hume et Stuart Mill ont écrit des choses pertinentes... J'y pense beaucoup.
 Et depuis mon retour, des gorges de la Méouge, en passant par Sisteron, Vinon sur Verdon, j'ai pu admirer la beauté de la nature: Elle ne demande qu'à parler  et à partager son langage !
Enregistrer un commentaire