03 mars, 2017

Le salaud et le féminisme !

Force est de constater que le "salaud" selon Sartre n'est pas un être égoïste mais "celui qui, pour justifier son existence, feint d'ignorer la liberté et la contingence qui le caractérisent essentiellement en tant qu'homme."
 Au fond, c'est celui qui dénie aux autres la liberté et l'authenticité. Le salaud joue un rôle social et il exagère sa fonction dans la société - il croit à son importance sociale, il obéit à l'esprit de sérieux et somme toute il est de mauvaise foi. En cela, le salaud est celui qui fait du mal aux autres pour son propre bien. Est-ce à dire que les tortionnaires appartiennent à cette catégorie ? Pas forcément. Sartre et Beauvoir dénoncent, en leur temps, les préjugés tenaces quant aux rôles des hommes et de la place des femmes dans la société.


Enregistrer un commentaire