02 février, 2017

Stage de philosophie

Lors de nos deux journées de stage en philosophie et en SVT, les échanges furent vifs mais fructueux: il a fallu avec beaucoup de patience rendre compréhensible la thèse de Griffin sur la conscience animale. Certes, j'ai rencontré beaucoup de résistance mais nous avons avancé et nous avons confronté d'autres perspectives. Il va falloir maintenant traduire une partie de l' oeuvre de Griffin avec une collègue d'anglais de Nice afin de saluer ses travaux en éthologie animale.
  Pour la classe-relais, nous allons continuer avec d'autres élèves pour la troisième session et sans doute - pour moi- d'autres moyens de motiver les élèves. Nous gardons les élèves qui sont encore en difficulté et nous les intégrons également dans leurs collèges respectifs.
Bref une semaine de rêve avec des élèves qui progressent, des débats passionnants dans le domaine de l'éthologie.
  Je pense qu'il est toujours possible de communiquer, de susciter des rencontres. J'ai enfin retrouvé des forces pour m'attaquer au sommet du Faron le dimanche; garder l'esprit vif, du courage, de la patience.

Enregistrer un commentaire