20 février, 2017

John Bowlby

J'ai en ma possession un livre du psychiatre et psychanalyste John Bowlby: il est évident que le sentiment de "base secure" est à l'origine du développement de l'enfant, de l'adulte.  Ce principe est lié à l'idée d'attachement: tous les êtres vivants (d'une certaine complexité)   sont "destinés" à vivre des relations avec les autres. Mais cet attachement peut conduire à des angoisses - peur de perdre ce que l'on aime. Il est vrai alors qu'il faut - pour reprendre les propos de Christophe Massin - se libérer de la toute-puissance du moi, de la volonté de tout contrôler. Encore une fois, il faut apprendre à faire confiance et sans doute parviendrons -nous à respecter le libre-arbitre d'autrui; car c'est sans doute une richesse que d'être confronté à une altérité.
Il me semble que je commence à comprendre quelque chose qui émane d'une relation sereine: ne pas trop exiger de l'autre, ne pas le mettre sous pression mais le laisser "zen". C'est le gage d'une conquête de l'autonomie, de l'amour serein et profond. En revanche, il me semble complexe de lutter contre tout attachement qui reste un puissant besoin naturel - mais doit être équilibré.
Enregistrer un commentaire