30 septembre, 2016

30septembre : anniversaire de Litchi

Aujourd'hui, c'est l'anniversaire de ma labrador-terrier,  Un an 4 sœurs et 3 frères à Trets (cadeau d'une militante). Et maintenant, on va courir sur la colline près de la maison; elle adore !


 

29 septembre, 2016

Se pardonner à soi-même !

Bien-sûr qu'il est évident qu'il faut se pardonner à soi-même ! Comment cela serait-il possible de vivre sans ? Car c'est la condition pour communiquer, pour s'ouvrir à l'autre ! Il est encore temps; après ce sera l'exil pour elle dans les montagnes, là où l'on gagne en hauteur. Elle n'attend qu'un acte courageux et elle ne veut pas le voir s'enfermer dans une attitude de dénigrement.

28 septembre, 2016

L'endorphine dans le corps

C'est en contractant de bonnes habitudes que l'on progresse: petit footing sur la colline avec la labrador (sans forcer).
 
 Le corps maintenant réclame de l'endorphine...d'où la nécessité de courir. L'attente, consécutive à ce phénomène physiologique, est de moins en moins supportable ! Se libérer en prenant une décision sans peur de perdre; grande journée le 30 novembre 2014 quand tu es venu au Faron (un émerveillement, une parfaite entente entre deux êtres).  Il fallait juste comprendre cet aspect ténébreux en toi et cette fantaisie enfouie. Il n'y a pas à attendre pour être heureux...comme une invitation à goûter la vie.
J'ai vu pendant huit mois des personnes se dégrader physiquement et mourir... Or , il suffit d'un signal pour courir, pour contempler et savourer la vie. Car personne en bonne santé ne peut se soustraire à la vie  et je vais prendre la meilleure vie en Auvergne ou dans les Pyrénées ou en Provence vers la fin Novembre...

La pression monte !

J- 4 pour le Run in Lyon: je commence à courir à 9h 15 ce dimanche (zone grise). Cela indique un pronostic de 2h ce qui est impossible (21km)!!  Mais je "dope" ma volonté. C'est l'incertitude qui bloque la motivation ! De la même manière, un homme qui laisserait une femme dans l'incertitude se condamnerait à la voir partir !
 Aujourd'hui repas au resto végétalien à la Seyne avec une des mes camarades de l'AVF; c'est aussi un projet pour la classe-relais. Je vais en profiter pour acheter des algues au "super Bio", histoire de me doper avant la course. GO !
 

25 septembre, 2016

Découverte du Pont du Gard

Petit footing ce matin autour du Pont du Gard avec mes cousins (germain) après une magnifique soirée en famille à Remoulins ! Et dire que la semaine prochaine, il faudra courir trois fois plus à Lyon: j'aime la difficulté quand elle est à ma portée !
 
 


22 septembre, 2016

L'illusion ou la réalité ?

Dans le film "Matrix", la question de la réalité est abordée. C'est un excellent point de vue sur notre perception du monde à partir de l'analyse de l'œuvre cartésienne.
 Il est évident que découvrir l'illusion peut nous délivrer et nous permettre de mieux vivre. D'un point de vue cognitif, il est intéressant de se questionner sur l'existence du monde, sur sa validité:
 
 
 
 
 


19 septembre, 2016

Le renoncement: un acte de liberté !

Le renoncement à un idéal impossible à atteindre est un acte de libération. Il est équivalent à un lâcher-prise; il délivre de toute tension.
 
 Franck Noël, 7 ème dan d'aïkido résume la nature d'un règlement dans cette discipline:
1 Chacun doit astiquer son miroir afin qu'il soit propre et poli
2 Chacun doit veiller à ne jamais faire se refléter son miroir dans celui d'autrui
                                                    Fragments de dialogue à deux inconnues


17 septembre, 2016

Run in Lyon avec l'AVF

Notre équipe de l'AVF à Lyon sera composée de 12 participants ! Il est possible de promouvoir notre course:
https://www.helloasso.com/associations/association-vegetarienne-de-france/collectes/run-in-lyon-courir-pour-les-animaux
 Ce matin, petit footing de 5 KM sur la corniche Frédéric Mistral jusqu'au port.
 Et le dimanche, le Faron 10km; je suis très motivée !

15 septembre, 2016

Plumpy'nut !

J'ai bien avancé dans mes séquences sur l'alimentation et la santé pour ma classe-relais. J'ai pu réfléchir à la question de la malnutrition: je me souvenais d'une invention assez géniale pour pallier à la faim dans le monde.  Le "Plumpy'nut" est une barre à base de cacahuète et elle permet de combattre les carences alimentaires des enfants (France, Normandie).
 L'essentiel est de redonner confiance à des jeunes sans repères.. Ce sera dur, mais pas question de renoncer !

 http://www.nutriset.fr/index.php?id=50



De la persévérance: Run in Lyon

Je viens de m'inscrire au semi-marathon de Lyon: 21 km ( il ne restait plus de dossard "10km"!). Ce matin avec Samia au téléphone (Association végétarienne de France à Marseille) et les autres membres, on s'est dit que c'était possible. Il va falloir se surpasser ! Je compte faire trois entraînements par semaine et le dimanche jusqu'au sommet du Faron (mais sans la chienne pour ne pas abîmer ses articulations).
 
 

07 septembre, 2016

Préparation des cours !

Depuis quelques jours, je travaille de manière studieuse: j'ai commencé à élaborer mes séances en classe-relais: l'alimentation et la santé. Il faut bien sûr que mes futurs élèves se sentent concernés. J'ai donc mis en place l'IMC (indice de masse corporelle) !Et dès vendredi, je vais me former à la vidéo avec l'assistant d'éducation; car j'ai des ateliers de philo et des séances sur la laïcité et le respect. La réussite de ce projet qui me tient à cœur, c'est d'impliquer les élèves.
 Pour les TL au lycée, je commence par l'étude d'une œuvre d'Aristote "L'éthique à Nicomaque": il s'agit d'examiner le fameux paradoxe socratique: " Nul ne fait le mal de son plein gré. " Or, Aristote montre bien que la difficulté de ce problème réside dans la mise en application, dans la connaissance du particulier. C'était le sujet de mon doctorat.
 Et le sujet de dissertation est :" Peut-on vouloir le bien et faire le mal ?"; à l'oral, les élèves ont donné des réponses intéressantes. En tout cas, le problème est passionnant.


04 septembre, 2016

Mal faire !

Cette année, j'ai vraiment apprécié le sujet des TL/TES au concours général de philosophie: "Mal faire". J'ai pu lire la copie de Sara Delmas (Narbonne) la lauréate de ce concours  (TL): c'est une copie remarquable. L'articulation entre le niveau esthétique et le niveau moral est d'une grande pertinence. On peut y lire une critique du perfectionnisme: "faire", c'est forcément prendre des risques et il est presque "logique" de "mal faire" ! Excellente référence à Don Quichotte.
Je ne suis pas autorisée à publier cette copie sur mon blog.
 
Autre chose retient mon attention: ma mère ne cessait de dire qu'elle "faisait mal" !
 
  Quand on a tout essayé, quand on a essayé de faire le bien avec une personne... si rien n'aboutit, c'est en raison d'une peur d'être sous le joug d'un tyran instable.
 
 Et il serait destructeur d'être sous l'emprise d'une personne que l'on aime. Mieux vaut poursuivre sa route ailleurs ! Sans doute, un tyran ne peut-il estimer que des femmes "soumises" (sans remise en question)... Quant à moi, je suis au-delà de l'apparence et je veux vivre avec une personne qui m'interroge, me remet en cause...sinon gare à l'ennui !
  Je ne dirai pas que l'on "fait mal" lorsqu'on se trompe sur les intentions et le caractère d'une personne: en tant qu'être fini, on ne dispose que d'une vue partielle sur les individus..  Pour regagner en confiance, il faut juste changer de direction et aller vers ce que l'on estime (ouverture d'esprit, esprit de dialogue et refus de la tyrannie) !


Run for Lyon !

Avec l'AVF (association végétarienne de France), je devrais aller courir à Lyon le 2 octobre; mais ma camarade Samia de Marseille me parle de 20 km: dur, dur pour moi; mais j'irai promouvoir l'alimentation végétarienne !
 Aujourd'hui, reprise au Faron avec de nouvelles chaussures...Mais il va falloir le dimanche faire au moins 8km et accélérer en descente !
 
 


02 septembre, 2016

L'intelligence intuitive !

Il est évident que cette intelligence là me guide ! J'ai lu dans un article "vulgarisé" une approche que je partage. Je sais sans réfléchir ce qui me convient; en revanche, le fait de tergiverser dans le domaine amoureux mène à des impasses: un homme qui pèserait le "pour et le contre" se livrerait à des calculs; il est à bannir !
 Par contre, je réfléchis à mes séquences en classe-relais: 1 séquence alimentation, 2 séquence ateliers philosophiques (argent, bonheur) 3 respect et vivre-ensemble. J'espère pouvoir utiliser la vidéo. C'est en tout cas un sacré défi, et dès décembre, je vais voir pour ma mutation dans le Puy-de-Dôme.
 
Blog "Les pensées"
 
 

Décider sans penser : l’intelligence intuitive

“Lorsque nous prenons des petites décisions, il est préférable d’analyser les pour et les contre. Pour les sujets vitaux, la décision doit venir de l’inconscient, d’un lieu reculé de notre intérieur.»
On vous a peut-être souvent dit que vous ne réfléchissiez pas avant de parler ou de prendre une décision, comme si c’était foncièrement une mauvaise chose.
Cependant, ce peut être une qualité si vous apprenez à utiliser l’intelligence intuitive.

intuition-420x280
Jusqu’à peu, nous n’avions pas vraiment de connaissances sur l’intelligence, et nous savions juste, par exemple, que nous avions la capacité de résoudre des problèmes logiques.
Mais, une théorie a surgi à un moment donné de l’histoire humaine, surprenant tout le monde: la théorie des intelligences multiples.
Ce concept a aujourd’hui une dimension assez importante, et s’enrichit de jour en jour.
Cela veut dire que les scientifiques se sont rendus compte que les êtres humains avaient beaucoup plus de capacités, ou d’intelligences, que celles requises pour résoudre une équation ou construire des phrases.
Récemment, de nombreux travaux ont été effectués sur l’intelligence intuitive. Cette théorie se réfère à la manière dont nous prenons nos décisions dans notre vie de tous les jours.
Comme le disait Freud dans la citation que nous avons partagé avec vous au début de cet article, les décisions réellement importantes de notre vie, en lien avec notre couple ou notre emploi par exemple, doivent être gouvernées par les besoins naturels, par nos intuitions.
Cela signifie que si nous nous basons sur l’intuition et non sur la pensée, si nous prenons en compte la théorie et non pas la pratique, et si nous laissons de côté les peurs ou les insécurités qui nous gouvernent, il ne peut rien y avoir d’erroné dans nos décisions.

Nous faisons souvent la sourde oreille face aux émotions qui naissent au plus profond de notre être, parce que nous préférons faire ce que nous dit notre raison.
Pourquoi l’esprit aurait-il toujours raison ? Est-il possible que le cœur ne se trompe pas?
 
coeur

L’intelligence intuitive : penser avec ses sentiments

La théorie des intelligences multiples est née grâce aux travaux d’un sociologue d’origine canadienne, appelé Malcolm Gladwell.
Il affirme que les hommes et les femmes ont la capacité d’appliquer certains de leurs sens à des situations données, et de se baser sur leurs expériences, souvent éphémères et subjectives, pour prendre des décisions.
L’être humain serait capable de déterminer, en très peu de temps, le choix le plus important à faire. C’est l’intelligence intuitive.
Si nous l’utilisons dans notre vie de tous les jours, nous allons pouvoir résoudre des problèmes et prendre rapidement des décisions. Ce concept défie toutes nos idées traditionnelles sur les capacités de notre cerveau.
Depuis que nous sommes enfants, on nous inculque que pour prendre des décisions il faut bien réfléchir, que «la nuit porte conseil», ou qu’il vaut mieux attendre quelques jours avant de faire un choix définitif.
A l’inverse de ce que nous faisions jusqu’à présent (prendre tranquillement des décisions, peser le pour et le contre), ce sociologue nous invite à décider sans réfléchir autant.
Il pense qu’il est plus indiqué de prendre des décisions en nous basant sur nos émotions et nos expériences, plutôt que sur notre rationalisme et sur tous les concepts que nous avons pu apprendre

 
intuition2-420x209

Avoir le maximum de données n’est pas toujours bon pour prendre une décision.
Il est probable que nous analysions 20 fois les choses, que nous recherchions des informations, que nous demandions aux autres, que nous faisions une enquête ou que nous nous retirions à la campagne pour réfléchir, mais tout cela ne garantit absolument pas notre succès.
Selon la théorie de l’intelligence intuitive, le temps et l’analyse profonde peuvent nous tromper, voire peuvent totalement nous ennuyer. Il est possible alors de prendre une mauvaise décision car le cerveau est victime d’un «déblocage».
Nous pourrions comparer notre cerveau à un ordinateur. Que se passe-t-il si vous ouvrez différentes fenêtres et que vous lancez des dizaines de tâches en même temps ? Votre ordinateur ralentit, et il peut être victime d’un bug.
C’est exactement ce qui peut se passer avec notre cerveau lorsque ce dernier reçoit trop d’informations, ou qu’il est soumis à une pression trop forte.
Un autre exemple qui peut vous aider à comprendre la théorie de l’intelligence intuitive, est celui de l’envie de manger un aliment sucré.
Lorsque cette pulsion survient, nous nous rendons au magasins et nous pouvons passer des heures à choisir quelle douceur nous allons pouvoir dévorer.
A l’inverse, si nous n’allons pas au magasin, que nous optons pour voir ce qui se trouve dans le réfrigérateur, et qu’il n’y a que deux choix possibles, la décision finale sera beaucoup plus rapide.
Pour pouvoir mettre en pratique les principes de l’intelligence intuitive, vous devez être disposé à avoir un esprit plus ouvert, capable de lire les messages et les signaux envoyés par les sentiments. Essayez, de temps en temps, de vous laissez porter par eux."