12 décembre, 2016

De la manière d'évaluer la conscience !

"C'est à trop voir les êtres sous leur vraie lumière qu'un jour ou l'autre nous prend l'envie de les larguer. La lucidité est un exil construit, une porte de secours, le vestiaire de l'intelligence. C'en est aussi une maladie qui nous mène à la solitude."  Léo Ferré
   La question est difficile de savoir si la conscience est par nature morale (sens du juste et du bien). Il reste à s'interroger sur cette "conscience intellectuelle" dont parle Nietzsche: nous pouvons bien admettre une conscience morale mais nous n'entendons pas la même chose ! Nous pouvons bien nous trouver des excuses; alors que nous pourrions, par une sorte d'instinct devenir... Ainsi, en est-il de ceux qui nient la souffrance animale au nom du plaisir; de celui qui au nom de sa virilité collectionne les aventures; de celui qui garde le silence, au lieu d'agir et de prendre ses responsabilités. Le préjugé commun à ces trois attitudes est de se montrer faible et pas viril au sens noble du terme. Il reste à savoir si l'affirmation d'une force de la volonté ne dérive pas aussi de notre désir de puissance: à trop vouloir la force et la fidélité dans les actions, nous devenons nous aussi infidèles pour nous protéger de nos idéaux.
Enregistrer un commentaire