02 novembre, 2016

Lumière de Provence !

Il est toujours très agréable de retrouver la lumière de Provence. Pendant ces cinq jours de vacances, j'ai pu courir avec ma jeune chienne en terres catalanes. J'ai revu ma fausse grand-mère (après 35 ans !), une femme de 92 ans très solide et j'ai pu faire le point sur la mort de ma vraie grand-mère ! Maintenant, j'arrête les investigations: la vérité, je ne la connaîtrai jamais, mais je sais que la mort de ma grand-mère fut horrible...
 
 Pour le moment, je prépare une recension d'un livre d'un grand professeur mort en 1999 (écrit en portugais et traduit en français) sur Pascal, ce génie ! Je suis très contente de l'interprétation que donne mon ancien professeur du pari de Pascal; c'est remarquable. Il est évident que le pari n'est pas un simple calcul de probabilité et ne peut conduire l'incrédule à devenir chrétien:
" Ce qui me semble certain, c'est que cet antimétaphysicien demeura obsédé par l'idéal d'une sécurité que la métaphysique - il fut le premier à le voir - ne pouvait plus apporter à l'homme occidental".
 Mais je dois m'accrocher sur un chapitre "le point imperceptible": "Ainsi, Epictète et Montaigne ne sont pas conciliables, mais ils sont associables, grâce à ce dédoublement que chacun d'eux ignorait" ! Ouf !
 
 Et nous préparons une journée de sensibilisation à la cause animale le 19 novembre à Toulon, place de la liberté (L214, AVF et Animalter). Je vais représenter l'AVF:
 
Enregistrer un commentaire