09 novembre, 2016

Le choix de la dignité

Enfin, j'ai réussi au bout d'un mois à trouver un juste équilibre en classe-relais: c'était dur, vraiment, mais maintenant grâce à la cohésion de notre équipe, nous allons pouvoir remotiver des élèves en situation de difficulté.
 Je sais à quel point il est difficile d'être parent et j'ai compris qu'il  est nécessaire de rester proche de ses enfants.
 J'hésite encore pour le choix de la région; je sais qu'il y a une douce lumière en Provence... J'aimerais quand même rester dans le Var... Je veux juste m'éloigner de mon lycée, loin de la méchanceté, et je veux un métier qui soit créatif et difficile (en classe-relais, c'est un véritable défi).
Mais je serai ferme dans ma décision. On pourrait ainsi montrer de la fermeté à l'égard de ce que l'on aime: je sais pourquoi nous nous apprécions réciproquement (caractère vivant des propos, esprits hors norme). Il est souvent ma lumière dans les moments difficiles même si ce n'est pas un saint; mais il est d'une grande droiture. Ce que nous aimons chez l'autre, c'est sa liberté. Et, pour ma part, j'ai toujours été libre d'être fidèle à celui que j'aime, à mes idéaux. C'est une question de dignité.

Enregistrer un commentaire