04 septembre, 2016

Mal faire !

Cette année, j'ai vraiment apprécié le sujet des TL/TES au concours général de philosophie: "Mal faire". J'ai pu lire la copie de Sara Delmas (Narbonne) la lauréate de ce concours  (TL): c'est une copie remarquable. L'articulation entre le niveau esthétique et le niveau moral est d'une grande pertinence. On peut y lire une critique du perfectionnisme: "faire", c'est forcément prendre des risques et il est presque "logique" de "mal faire" ! Excellente référence à Don Quichotte.
Je ne suis pas autorisée à publier cette copie sur mon blog.
 
Autre chose retient mon attention: ma mère ne cessait de dire qu'elle "faisait mal" !
 
  Quand on a tout essayé, quand on a essayé de faire le bien avec une personne... si rien n'aboutit, c'est en raison d'une peur d'être sous le joug d'un tyran instable.
 
 Et il serait destructeur d'être sous l'emprise d'une personne que l'on aime. Mieux vaut poursuivre sa route ailleurs ! Sans doute, un tyran ne peut-il estimer que des femmes "soumises" (sans remise en question)... Quant à moi, je suis au-delà de l'apparence et je veux vivre avec une personne qui m'interroge, me remet en cause...sinon gare à l'ennui !
  Je ne dirai pas que l'on "fait mal" lorsqu'on se trompe sur les intentions et le caractère d'une personne: en tant qu'être fini, on ne dispose que d'une vue partielle sur les individus..  Pour regagner en confiance, il faut juste changer de direction et aller vers ce que l'on estime (ouverture d'esprit, esprit de dialogue et refus de la tyrannie) !

Enregistrer un commentaire