02 septembre, 2016

L'intelligence intuitive !

Il est évident que cette intelligence là me guide ! J'ai lu dans un article "vulgarisé" une approche que je partage. Je sais sans réfléchir ce qui me convient; en revanche, le fait de tergiverser dans le domaine amoureux mène à des impasses: un homme qui pèserait le "pour et le contre" se livrerait à des calculs; il est à bannir !
 Par contre, je réfléchis à mes séquences en classe-relais: 1 séquence alimentation, 2 séquence ateliers philosophiques (argent, bonheur) 3 respect et vivre-ensemble. J'espère pouvoir utiliser la vidéo. C'est en tout cas un sacré défi, et dès décembre, je vais voir pour ma mutation dans le Puy-de-Dôme.
 
Blog "Les pensées"
 
 

Décider sans penser : l’intelligence intuitive

“Lorsque nous prenons des petites décisions, il est préférable d’analyser les pour et les contre. Pour les sujets vitaux, la décision doit venir de l’inconscient, d’un lieu reculé de notre intérieur.»
On vous a peut-être souvent dit que vous ne réfléchissiez pas avant de parler ou de prendre une décision, comme si c’était foncièrement une mauvaise chose.
Cependant, ce peut être une qualité si vous apprenez à utiliser l’intelligence intuitive.

intuition-420x280
Jusqu’à peu, nous n’avions pas vraiment de connaissances sur l’intelligence, et nous savions juste, par exemple, que nous avions la capacité de résoudre des problèmes logiques.
Mais, une théorie a surgi à un moment donné de l’histoire humaine, surprenant tout le monde: la théorie des intelligences multiples.
Ce concept a aujourd’hui une dimension assez importante, et s’enrichit de jour en jour.
Cela veut dire que les scientifiques se sont rendus compte que les êtres humains avaient beaucoup plus de capacités, ou d’intelligences, que celles requises pour résoudre une équation ou construire des phrases.
Récemment, de nombreux travaux ont été effectués sur l’intelligence intuitive. Cette théorie se réfère à la manière dont nous prenons nos décisions dans notre vie de tous les jours.
Comme le disait Freud dans la citation que nous avons partagé avec vous au début de cet article, les décisions réellement importantes de notre vie, en lien avec notre couple ou notre emploi par exemple, doivent être gouvernées par les besoins naturels, par nos intuitions.
Cela signifie que si nous nous basons sur l’intuition et non sur la pensée, si nous prenons en compte la théorie et non pas la pratique, et si nous laissons de côté les peurs ou les insécurités qui nous gouvernent, il ne peut rien y avoir d’erroné dans nos décisions.

Nous faisons souvent la sourde oreille face aux émotions qui naissent au plus profond de notre être, parce que nous préférons faire ce que nous dit notre raison.
Pourquoi l’esprit aurait-il toujours raison ? Est-il possible que le cœur ne se trompe pas?
 
coeur

L’intelligence intuitive : penser avec ses sentiments

La théorie des intelligences multiples est née grâce aux travaux d’un sociologue d’origine canadienne, appelé Malcolm Gladwell.
Il affirme que les hommes et les femmes ont la capacité d’appliquer certains de leurs sens à des situations données, et de se baser sur leurs expériences, souvent éphémères et subjectives, pour prendre des décisions.
L’être humain serait capable de déterminer, en très peu de temps, le choix le plus important à faire. C’est l’intelligence intuitive.
Si nous l’utilisons dans notre vie de tous les jours, nous allons pouvoir résoudre des problèmes et prendre rapidement des décisions. Ce concept défie toutes nos idées traditionnelles sur les capacités de notre cerveau.
Depuis que nous sommes enfants, on nous inculque que pour prendre des décisions il faut bien réfléchir, que «la nuit porte conseil», ou qu’il vaut mieux attendre quelques jours avant de faire un choix définitif.
A l’inverse de ce que nous faisions jusqu’à présent (prendre tranquillement des décisions, peser le pour et le contre), ce sociologue nous invite à décider sans réfléchir autant.
Il pense qu’il est plus indiqué de prendre des décisions en nous basant sur nos émotions et nos expériences, plutôt que sur notre rationalisme et sur tous les concepts que nous avons pu apprendre

 
intuition2-420x209

Avoir le maximum de données n’est pas toujours bon pour prendre une décision.
Il est probable que nous analysions 20 fois les choses, que nous recherchions des informations, que nous demandions aux autres, que nous faisions une enquête ou que nous nous retirions à la campagne pour réfléchir, mais tout cela ne garantit absolument pas notre succès.
Selon la théorie de l’intelligence intuitive, le temps et l’analyse profonde peuvent nous tromper, voire peuvent totalement nous ennuyer. Il est possible alors de prendre une mauvaise décision car le cerveau est victime d’un «déblocage».
Nous pourrions comparer notre cerveau à un ordinateur. Que se passe-t-il si vous ouvrez différentes fenêtres et que vous lancez des dizaines de tâches en même temps ? Votre ordinateur ralentit, et il peut être victime d’un bug.
C’est exactement ce qui peut se passer avec notre cerveau lorsque ce dernier reçoit trop d’informations, ou qu’il est soumis à une pression trop forte.
Un autre exemple qui peut vous aider à comprendre la théorie de l’intelligence intuitive, est celui de l’envie de manger un aliment sucré.
Lorsque cette pulsion survient, nous nous rendons au magasins et nous pouvons passer des heures à choisir quelle douceur nous allons pouvoir dévorer.
A l’inverse, si nous n’allons pas au magasin, que nous optons pour voir ce qui se trouve dans le réfrigérateur, et qu’il n’y a que deux choix possibles, la décision finale sera beaucoup plus rapide.
Pour pouvoir mettre en pratique les principes de l’intelligence intuitive, vous devez être disposé à avoir un esprit plus ouvert, capable de lire les messages et les signaux envoyés par les sentiments. Essayez, de temps en temps, de vous laissez porter par eux."

 

Enregistrer un commentaire