28 septembre, 2016

L'endorphine dans le corps

C'est en contractant de bonnes habitudes que l'on progresse: petit footing sur la colline avec la labrador (sans forcer).
 
 Le corps maintenant réclame de l'endorphine...d'où la nécessité de courir. L'attente, consécutive à ce phénomène physiologique, est de moins en moins supportable ! Se libérer en prenant une décision sans peur de perdre; grande journée le 30 novembre 2014 quand tu es venu au Faron (un émerveillement, une parfaite entente entre deux êtres).  Il fallait juste comprendre cet aspect ténébreux en toi et cette fantaisie enfouie. Il n'y a pas à attendre pour être heureux...comme une invitation à goûter la vie.
J'ai vu pendant huit mois des personnes se dégrader physiquement et mourir... Or , il suffit d'un signal pour courir, pour contempler et savourer la vie. Car personne en bonne santé ne peut se soustraire à la vie  et je vais prendre la meilleure vie en Auvergne ou dans les Pyrénées ou en Provence vers la fin Novembre...
Enregistrer un commentaire