28 février, 2016

Hatchi ou Hachiko !

Fabuleuse histoire de Hatchi, qui est resté durant 11 ans à attendre son maître disparu à la gare au Japon. A Tokyo, une statue est érigée à la mémoire de ce  chien. Nous avons tendance, nous animaux humains , à nous émouvoir de telles attitudes, de cet attachement absolu et instinctif:
Trente Millions d'amis

  
"Après la mort de son maître, un Akita inu est allé chaque jour durant 10 ans l'attendre à la sortie de son travail, comme il en avait pris l’habitude de nombreuses années auparavant. Un film produit par Richard Gere relate cette incroyable leçon de fidélité. Sortie le 9 juin 2010.
 

Après la mort de son maître, un Akita inu est allé chaque jour durant 10 ans l'attendre à la sortie de son travail, comme il en avait pris l’habitude de nombreuses années auparavant. Un film produit par Richard Gere relate cette incroyable leçon de fidélité. Sortie le 9 juin 2010.
Ce n’est pas la première fois qu’Hollywood filme la magnifique relation entre un homme et un animal. Plus rare, lorsque le scénario s’inspire de faits réels. L’extraordinaire histoire d’Hatchi s’est déroulée... en 1924, au Japon.
A gauche, le véritable Hachiko. A droite, Hatchi sa doublure US
A gauche, le véritable Hachikō. A droite, Hatchi, sa doublure US.
Au début des années 1920, un professeur de l'Université impériale de Tokyo adopte Hachikō, un jeune Akita inu. Chaque jour, Hidesaburō Ueno se rend à la gare de Shibuya pour prendre le train afin de se rendre au travail. Et chaque soir, son fidèle compagnon vient le chercher. Pourtant, en mai 1925, le professeur meurt d'une attaque d'apoplexie...
Un chien devenu star
Tous les jours à la même heure, pendant 10 ans, Hachikō va néanmoins venir attendre son maître à la gare. Un phénomène qui finit par attirer l’attention des passants, puis de la presse locale. Le Tōkyō Asahi Shimbun lui consacre un article qui le rend célèbre dans tout le pays. En 1934, une statue est érigée, [fondue pour cause de pénurie de métaux pendant la Seconde Guerre mondiale, un nouveau monument est inauguré en 1948, NDLR]. Aujourd’hui, le site en l’honneur de ce « Chūken » (chien fidèle), est régulièrement envahi par les touristes venant rendre hommage à la fidélité d’Hatchi que seule sa propre mort interrompra.
« Un animal n’abandonne jamais »
Hatchi disparaît en 1935, à l’âge de 12 ans. Un premier film japonais lui rendra hommage en 1987, intitulé « Hachiko monogatari » (La légende d’Hatchi). Lasse Hallström, réalisateur suédois plusieurs fois nommé aux Oscars, propose cette semaine en salle (9/06/10) un remake dans lequel Richard Gere, acteur et producteur, incarne cet universitaire lié au destin de son compagnon à quatre pattes.
Pour les fidèles de 30 Millions d’Amis, l’aventure d’Hatchi évoque une histoire similaire qui avait fait l’objet de l’un des tout premiers reportages de l’émission 30 Millions d’Amis, lors de son lancement en 1976, intitulé « Kim l’inconsolable ». « Kim se rendait lui chaque jour sur la tombe de son maître disparu, se souvient Reha Hutin, présidente de la Fondation 30 Millions d’Amis. Nous avons reçu après la diffusion de ce reportage de très nombreux témoignages de personnes ayant connu une situation identique. Tous ces récits montrent que, contrairement aux hommes, les chiens sont d’une loyauté exceptionnelle ». C’est ce témoignage poignant de la fidélité d’un chien pour son maître par-delà la mort – analogue à l’attitude d’Hatchi – qui inspirera plusieurs années plus tard l’une des campagnes contre les abandons les plus marquantes lancée par la Fondation 30 Millions d’Amis." 
Enregistrer un commentaire