28 février, 2016

Fiction et réalité

Dans la création littéraire, on peut supposer que la fiction met en scène la réalité, ce qui est simplement imaginé ou ce qui a été vécu.
 Dans le premier cas, il est possible de se livrer à des anticipations, à des hypothèses plausibles. Dans le second cas, il s'agit de mettre en ordre des éléments parcellaires de son existence. Proust, admirable par ses observations, y parvient.
 Tentons de rendre compte du cas 1 et du cas 2.
 Cas 1:
 
Elle ne le comprenait plus, du moins elle pressentait des blocages. Il semblait qu'instinctivement aucun être ne méritait sa confiance. Une femme aimée pouvait abuser de sa bonne foi: Il se sentait toujours incompris et toujours dupé. Elle lui demandait de la croire; Elle lui demandait de se débarrasser des épisodes douloureux de son adolescence.
***
Cas 2:
Lou se réveilla fatiguée et se dirigea vers la salle à manger. Elle voulait entrer dans la pièce et elle s'arrêta brutalement quand elle entendit le son de la voix de sa mère. Elle décida d'écouter derrière la porte. La conversation entre deux personnes prenait un ton tragique, mais Lou du haut de ses neuf ans, ne pouvait tout comprendre. Pourtant, des années plus tard, elle se souvenait encore de quelques phrases: " elle s'est donnée la mort par désespoir et je n'avais que deux ans...brisée par l'infidélité de son mari."
Lou sentait que les propos étaient graves mais elle ne parvenait pas à les analyser. Elle laissa donc sa mère et une amie poursuivre la conversation et elle prit la décision de retourner dans sa chambre. Elle savait que le soir au dîner, ses parents, pour la guérir d'une maladie du foie, lui donnerait à manger de d'agneau ou du veau; comme si la consommation de chair animale pouvait l'aider à régénérer son organisme !
 Le lendemain, au réveil, elle entendit son père annoncer une terrible nouvelle:
"le Président Pompidou est mort."
 
 

Enregistrer un commentaire