14 septembre, 2015

Les enfants du paradis

J'ai évoqué les grandes figures du cinéma américain, les grandes périodes (1950-1960) avec Clift, Bogart, Brando - mais j'ai aussi une grande admiration pour le cinéma français des années d'après-guerre. J'avoue être fascinée par des acteurs et actrices tels Jouvet, Arletty, Barrault... Il faut saluer le mime Baptiste dans Les enfants du paradis et il faut savourer les dialogues écrits par Prévert: un régal à chaque fois. J'ai l'impression qu'on sort transfiguré en voyant un tel film:
 

 
Enregistrer un commentaire