12 juillet, 2015

Devoirs directs et devoirs indirects

A l'égard de l'animal, Kant pense qu'il n'existe que des devois indiretcs: il faut donc blâmer les actes de cruauté envers l'animal mais il ne peut être digne de notre respect, de notre considération morale. Nous n'avons que des devoirs envers l'humanité. L'homme en tant qu'être raisonnable possède une valeur absolue: il doit être respecté dans son humanité, dans sa personne.
 Il est évident qu'il faudrait défendre à la suite de Regan la valeur intrinsèque de l'animal. Peut-être parviendrons nous à harmoniser le code pénal, le code civil avec le code rural !
Enregistrer un commentaire