08 février, 2015

Morale laïque et valeur

J'ai enfin terminé un de mes nombreux cours et le dernier "Morale laïque et valeur" pose des problèmes. C'est pourquoi, j'ai soumis à  des collègues ce cours afin d'en examiner les forces et les faiblesses. La difficulté sans doute tient à l'élaboration d'une "morale publique" qui ne relève pas du domaine civil dans les sociétés démocratiques. Est-il possible d'établir des principes communs sur la valeur de la personne (viser l'universel ou le particulier) en dépit du pluralisme culturel et religieux ? De là une interrogation sur la laïcité comme conception du bien ou du juste. Sur quoi repose la solidité d'une conception néorépublicaine de la laïcité ? Ne faut-il pas lui préférer une approche libérale? Une lecture des grands auteurs du XIXème permet de mesurer la distance des discours d'un sicècle à l'autre...
Enregistrer un commentaire