07 mars, 2012

Déplaire au public !

"La nation française était, à quelques égards, trop civilisée; ses institutions, ses habitudes sociales, avaient pris la place des affections naturelles...Et loin de prendre en soi le sentiment de sa propre valeur; on cherchait dans les regards des autres l'idée qu'ils se faisaient de l'importance qu'on avait acquise parmi ses pareils."

                                        G de Staël, " De la littérature considérée dans ses rapports avec les institutions sociales" dans Déplaire au public: le cas Rousseau


 Je dois rendre compte de l'ouvrage de C. Hammann (thèse très ambitieuse); Déplaire au public: le cas Rousseau
Il serait intéressant de montrer pourquoi certains se soucient fort peu de plaire dans leur recherche de la vérité et de la justice alors que d'autres cherchent la raconnaissance parmi leurs pairs (sans grand souci pour la vérité et la justice !)
Enregistrer un commentaire