29 février, 2012

La liberté du chien !

Par une lecture très assidue du livre de J-L Guichet, je découvre une remarque très intéressante à propos de Rousseau: il est incontestablement le philosophe de la liberté -et sans aucun doute invivable... Il raconte dans ses Lettres à Malesherbes une manière de se comporter avec son chien:
"Mon chien lui meme etoit mon ami mais jamais il ne m'a obéi." J'aime quand les philosophes sont conséquents. Rousseau voulait être libre et ne souhaitait  donc pas que son chien soit son esclave; c'est pourquoi son chien ne lui obéissait pas !
Sacré Rousseau: on peut bien lui pardonner sa querelle avec Hume !

Jean-Luc Guichet: Problématiques animales (PUF, janvier 2012)
Enregistrer un commentaire