31 mars, 2011

Contre la vivisection !

J'ai toujours été scandalisée par la barbarie que comporte la vivisection: une marche européenne contre la vivisection est organisée à Paris le 23 avril 2011. Il faut absolument faire entendre nos voix. D'autres alternatives sont possibles !
http://semaine-mondiale-animaux-laboratoire.org/manifestation-23-avril.html

30 mars, 2011

les actes du colloque Jean Jaurès

Deux journées furent consacrées à Jean Jaurès dans le Tarn en avril-mai 2010 avec la présence d'un pote spécialiste de cette figure légendaire:


Bruno Antonini est professeur de philosophie à Paris et a réalisé une thèse brillante sur Jean Jaurès.

Comme on aimerait que les professeurs du secondaire soient récompensés de leur travail et puissent avoir accès à l'enseignement universitaire ! Je m'explique: quand un poste de maître de conférence est publié, est-il normal qu'il soit déjà "profilé" sans que personne ne s'en étonne (c'est-à-dire réservé) ?  Est-il justifié de faire des rencontres "intéressées" lors de l'organisation de colloques ? A mon sens, il serait juste de dissocier ceux qui sont dans les comités de lecture, ceux qui sont directeurs de labos et ceux qui recrutent !!
Il est évident que dans mon propre cas, le fait d'écrire des articles et d'essayer de publier des livres est risqué sans appuis, sans centre de recherche. Mais je préfère cette situation difficile à l'obligation de flatter !
Quelle femme !!

27 mars, 2011

La générosité: la plus haute des vertus

En cela, je suis d'accord avec Descartes: la générosité qui consiste en cette libre disposition de soi-même dans le seul but d'agir selon le meilleur. Et effectivement, "l'irrésolution" semble son contraire:" L'irrésolution est aussi une espèce de crainte qui, retenant l'âme comme en balance entre plusieurs actions qu'elle peut faire, est cause qu'elle n'en exécute aucune" (Les passions de l'âme, art.170).
J'estime et j'aime également ceux dont le courage s'affirme avec conviction, pour le bien des autres  (en ces temps difficiles en politique).

23 mars, 2011

Une place au soleil

Hommage ultime à Elisabeth Taylor: A place in the sun. Le rêve américain à travers les amours déchirées de Monty Clift, réalisé en 1951 par G. Stevens.
http://www.dailymotion.com/video/x2eweo_une-place-au-soleil-trailer_shortfilms

19 mars, 2011

Ouvrir le débat sur le nucléaire: est-ce une indécence !

Il est sans doute navrant de constater que le drame du nucléaire au Japon n'invite pas toujours les dirigeants français à poser la question des risques majeurs ( car il ne suffit pas de penser qu'un risque très grave a peu de chance de se produire pour ne pas s'en soucier). Est-ce une indécence alors que de réviser nos choix politiques ? Philippe Frémaux, journaliste à Alternatives économiques, répond de manière pertinente à ce problème:

12 mars, 2011

Autres et pareils !

Suite à l'intervention de Jean-Marc Pontier, un ancien ami de fac (sur mon post précédent), je mets en lien l'association Autres et pareils: Jean-Marc est un passionné de littérature, de peinture. Il est prof de français et réalise des BD. Autant que je me souvienne, il est très bon en vélo - ah les petites côtes d'Aix-en-Provence !


07 mars, 2011

Bentham juriste

Voici un travail collectif sur Bentham juriste avec G. Tusseau et M. Bozzo-Rey, grand ami, enseignant à Paris I et à Lille:
Bentham juriste ; l'utilitarisme juridique en question
Bozzo-Rey, Malik et Tusseau, Guillaume ;
"L'utilitarisme, dont Jeremy Bentham (1748-1832) offre la première présentation systématique, a apporté une contribution majeure à des domaines de réflexion aussi variés que la philosophie morale, la théorie économique, la philosophie du langage ou la théorie politique. Bentham n'en reste pas moins avant tout un juriste qui, à partir d'une réflexion sur ce qu'était et sur ce que devait être le droit anglais, a contribué à renouveler puissamment les cadres de pensée de tous les sujets que son esprit d'encyclopédiste le conduisait à aborder. Aussi doit-on s'étonner et regretter que la dimension juridique de son oeuvre reste largement dans l'ombre. Le colloque international " Bentham juriste : l'utilitarisme juridique en question ", co-organisé par le Centre Bentham (SOPHIAPOLEA 3932) et le Centre d'étude des systèmes juridiques (JE 2010), se proposait de contribuer à combler cette lacune, tout en favorisant, par une approche interdisciplinaire, une discussion qui reflète la richesse des débats que suscite la pensée juridique benthamienne.
L'utilitarisme juridique , objet peu connu en tant que tel voit tout d'abord sa situation précisée au sein des grands mouvements de l'histoire de la pensée juridique (Révolution française, réalisme juridique, normativisme, théorie analytique du droit). La manière dont Bentham s'efforce, dans un seul regard, de saisir toutes les dimensions du phénomène
juridique, portant l'attention aussi bien sur les disciplines juridiques en tant que telles que sur les diverses branches du droit (constitutionnel, civil, pénal, international), est ensuite mise en valeur.
La prétention de Bentham à offrir une pensée tournée vers l'action est enfin passée au crible d'un regard plus pratique sur le droit. Il s'agit ainsi de mesurer l'intérêt de l'utilitarisme juridique pour faire face à des problématiques telles que les droits des animaux, le droit de la commande publique, le management public, la rédaction des lois ou le droit de la preuve. Sans esprit de prosélytisme, et tout en faisant droit aux objections qu'il s'attire, les contours de l'utilitarisme juridique se trouvent ainsi mieux définis, celui-ci pouvant être discuté de manière fructueuse.
Table des matières
Présentation – Malik Bozzo-Rey et Guillaume Tusseau
Première partie : BENTHAM ET LES GRANDS COURANTS DE LA PENSEE JURIDIQUE
Jeremy Bentham et la Révolution française – Jacques Bouveresse
Bentham-Olivecrona : une question de langage – Malik Bozzo-Rey
Bentham et le normativisme viennois. Impressions de lecture – Guillaume Tusseau
Annexe : manuscrits de Jeremy Bentham concernant le thème de la « repugnancy »
Bentham et la « tradition utilitariste de la théorie du droit » selon H.L.A. Hart – Philip Schofield
Deuxième partie : BENTHAM, LES DISCIPLINES JURIDIQUES ET LES BRANCHES DU DROIT
Bentham et la science du droit (Autres impressions de lectures) – Eric Millard
Bentham et le droit constitutionnel : morale et législation – Emmanuelle de Champs
Délimiter la branche civile du droit : Bentham et la quête impossible – Anne Brunon-Ernst
Le droit pénal benthamien à la lumière des théories modernes de la punition – Manuel Escamilla
Bentham et le droit international – Armand Guillot
Jeremy Bentham et la théorie des relations internationales – Philippe Ch.-A. Guillot
Troisième partie : BENTHAM ET LES PROBLEMATIQUES JURIDIQUES CONTEMPORAINES
L’égalité juridique au-delà de l’humanité ? De Bentham à Singer : l’utilitarisme et les droits fondamentaux – Emilie Dardenne
Bentham et le droit de la commande publique : quelle est la nature juridique du contrat de gestion d’un panoptique ? – Pierre Delvolvé
Actualité de Bentham, penseur de la bureaucratie utilitaire – Françoise Dreyfus
Le passage à l’acte : Chadwick, la Loi sur les pauvres de 1834 et « l’utilitarisme appliqué » – Antoine Capet
Du primat de l’autorité sur le pouvoir. L’autorité en perspective. La nomographie comme science de l’autorité – Jean-Pierre Cléro
La preuve est libre, ou presque : une théorie quasi-benthamienne de la preuve – Jordi Ferrer Beltrán"