27 décembre, 2010

Barbarie et sacrifices d'animaux

Il serait temps de mettre fin aux barbaries et aux sacrifices des animaux. Que veut-on prouver ? Ainsi, les fêtes religieuses de Dashain et de Gadhimai en Inde sont odieuses:

"Au nom de la tradition et de la religion, des centaines de milliers d’animaux sont cruellement sacrifiés chaque année au Népal. One Voice s’engage aux côtés d’Animal Welfare Network Nepal pour mettre fin à ces rites indignes d’une société aspirant à plus de « démocratie et d’égalité ». "



http://www.one-voice.fr/fr/article/mettre-fin-aux-carnages-au-nepal


http://awnnepal.blogspot.com/2010/12/awnn-remembers-250000-slaughtered.html

21 décembre, 2010

Les vacances !


Bon, j'ai été très sage: j'ai corrigé 4 paquets de copies TL plus les préparations orales, 3 paquets de copies de TES, 5 paquets de copies de TSTG (2 classes); il me reste 1 paquet pour les vacances; et les TPE en SVT/Philosophie se passent bien!

Je voudrais donc bien envoyer ma première ébauche de travail de mon livre sur l'éthique; je voudrais avoir plus de temps !!

Mais il va falloir s'arrêter: Noël chez moi en famille à partir du 23 décembre !

14 décembre, 2010

Les restos du coeur


Ne restez pas indifférent à l'action des restos du coeur: vous pouvez être bénévole ou faire des dons. Voici le site:
http://www.restosducoeur.org/


Souscription AGONE

Chaque année, les éditions AGONE proposent un bon de souscription pour favoriser les publications: il ne faut pas hésiter; 10 euros comme lecteurs/lectrices puis trois livres au choix avec des réductions. C'est vraiment du bon boulot!

"Pour la sixième année consécutive, nous
proposons, avec l’envoi de notre catalogue, une
souscription sur l’ensemble de nos livres à paraître,
ouverte à toute personne qui a rejoint la « Société des
lecteurs et des lectrices d’Agone » – voir les modalités
en bas de page.
Cette proposition répondait à l’origine au déficit
chronique de trésorerie d’une structure sans
capitaux, qui a fait le choix d’une production réduite
(une quinzaine de livres par an) qui privilégie le
maintien d’un fonds.
La fidélité de notre lectorat et l’attention de
nombreux libraires nous permettent aujourd’hui de
concrétiser notre autonomie financière – prouvant
par là qu’une politique éditoriale exigeante pouvait
être économiquement viable. Mais la poursuite de
cette formule répond aussi à notre volonté d’offrir à
un groupe modeste de lecteurs et de lectrices, en
retour de leur soutien et de leur confiance, nos livres
à prix remisés.
Toutefois, cette offre sur nos livres à paraître
– valable seulement du 10 décembre 2010 au
14 janvier 2011 – ne remplace pas l’indispensable
travail de fond que constitue, tout au long de
l’année, la vente de livres chez des libraires
indépendants, vers lesquels nous renvoyons les
lecteurs et lectrices (voir la rubrique « Librairies »
sur notre site ).
Merci de votre confiance et de votre soutien.
En échange d’une adhésion annuelle d’un montant de
10 euros, les membres ont accès, une fois par an, entre le
10 décembre et le 14 janvier, à une souscription sur
l’ensemble des titres à paraître : remise de 30 % sur le
prix public, livraison franco de port dans les jours qui
précèdent la parution en librairie.
2011
Société des lecteurs et des lectrices d’Agone •
SOUSCRIPTION 2011 SOCIÉTÉ DES LECTEURS ET DES LECTRICES D’AGONE [2011]
Renvoyez avant le 14 janvier 2011 ce bon accompagné d’un règlement par chèque
à l’ordre de « Agone » : Agone, BP 70 072, F-13192 Marseille cedex 20
NOM & PRÉNOM
ADRESSE
CODE POSTAL VILLE
Si vous voulez recevoir nos informations de parution : E-MAIL
prix avec prix
remise public
❏ Engagements (Accardo) – janvier . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 11,00 € 16 €
catalogue : page 2 • Coll. « Contre-feux », 312 p., 11 ¥ 18 cm
❏ Les Trois Bonds de Wang Lun (Döblin) – janvier . . . . . . . . 22,50 € 32 €
catalogue : page 12 • Coll. « Manufacture de proses », 512 p., 14 ¥ 21 cm
❏ Que peut-on faire de la religion ? (Bouveresse) – février . . . . 13,50 € 19 €
catalogue : page 5 • Coll. « Banc d’essais », 192 p., 12 ¥ 21 cm
❏ La Cité à travers l’histoire (Mumford) – mars . . . . . . . . . . 22,50 € 32 €
catalogue : page 15 • Coll. « Mémoires sociales », 928 p., 14 ¥ 21 cm
❏ Résister à la chaîne (Corouge, Pialoux) – mars . . . . . . . . . . 16,00 € 23 €
catalogue : page 14 • Coll. « Mémoires sociales », 416 p., 12 ¥ 21 cm
❏ L’Héritage d’Arn le templier (Guillou) – mars . . . . . . . . . . . 17,50 € 25 €
catalogue : page 10 • Coll. « Manufacture de proses », 480 p., 12 ¥ 21 cm
❏ Sur la nature et le langage (Chomsky) – avril . . . . . . . . . . . 15,50 € 22 €
catalogue : page 6 • Coll. « Banc d’essais », 240 p., 12 ¥ 21 cm
❏ À gauche à la place du coeur (Frank) – août . . . . . . . . . . . . 15,50 € 22 €
catalogue : page 11 • Coll. « Manufacture de proses », 288 p., 14 ¥ 21 cm
❏ La Prodigieuse Procession (Twain) – automne . . . . . . . . . . 16,00 € 23 €
catalogue : page 9 • Coll. « Manufacture de proses », 288 p., 14 ¥ 21 cm
❏ De mémoire 3 (Rouillan) – automne . . . . . . . . . . . . . . . . . 14,00 € 20 €
catalogue : page 16 • Coll. « Mémoires sociales », 320 p., 12 ¥ 21 cm
❏ Orwell ou le Pouvoir de la vérité (Conant) – automne . . . . . 11,00 € 16 €
catalogue : page 7 • Coll. « Banc d’essais », 160 p., 12 ¥ 21 cm
❏ Le Nouveau Vieux Monde (Anderson) – automne . . . . . . . . 19,50 € 28 €
catalogue : page 3 • Coll. « Contre-feux », 656 p., 12 ¥ 21 cm
❏ L’École des ouvriers (Willis) – automne . . . . . . . . . . . . . . . 17,50 € 25 €
catalogue : page 1 • Coll. « L’ordre des choses », 480 p., 12 ¥ 21 cm
❏ Recommencer le socialisme (Prudhommeaux) – automne . . . 12,50 € 18 €
catalogue : page 17 • Coll. « Mémoires sociales », 272 p., 12 ¥ 21 cm
❏ Adhésion pour l’année 2011 . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 10,00 €
total . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

11 décembre, 2010

société et violence

Le 6 janvier 2011, l'université de Toulon reçoit Laurent Mucchielli. Je vais sans doute m'y rendre avec des élèves (puisque je ne prends pas de vacances avant février à Paris ou ailleurs)

Faculté de droit de Toulon
Amphitéatre 200
(proximité porte d’Italie)
Mail: sophie.vincelot@free.fr
http://reliancelelien.free.fr/
Conférence-Débat
6 Janvier 2011
Association Reliance
Pourquoi nos sociétés sont-elles violentes?
Laurent Mucchielli travaille sur les violences interpersonnelles: homicides, viols, violences en milieu scolaire, violences dans les relations entre jeunes et policiers,
etc... Depuis une dizaine d’années. Dans cette conférence, il proposera un modèle d’interprétation socio-historique pour penser l’évolution de ces comportements
depuis les années 1970, dans le cas français. Le modèle articule 5 processus traversant la société française: un processus sociétal de pacification des moeurs, un processus politico-juridique de criminalisation, un processus de judiciarisation des conflits de la vie sociale ordinaire, un processus socio-économique de compétition
pour les biens de consommation, un processus de ségrégation économico-socio-spatial.
Tel est le thème abordé par Laurent Mucchielli sociologue, directeur de recherches
au Centre National de la Recherche Scientifique C.N.R.S. Laboratoire méditerranéen de sociologie Aix en Provence
Discutant:
Jean Michel Permingeat Magistrat
Modératrice:
Véronique Wilhem, Avocate
18h00-20h00 entrée libre
Faculté de droit de toulon





09 décembre, 2010

Traités de législation civile et pénale !



Je tiens à signaler la parution du livre Traités de législation civile et pénale, Dalloz décembre 2010; J. Bentham par les spécialistes de l'utilitarisme; A. Brunon-Ernst, E de Champs, M. Bozzo-Rey


Félicitations !


Présentation par l'éditeur

"Si dans cet ouvrage on trouve de la science, et même une science épineuse et abstraite que j'avois à combattre une multitude d'erreurs créées par une fausse science ; à établir des principes si anciens et si nouveaux, qu'aux yeux des uns ils ne paroîtroient pas même des découvertes, tandis qu'aux yeux des autres ils auront tout le tort des paradoxes ; à débrouiller le chaos des nomenclatures à l'égard des droits, des délits, des contrats, des obligations ; à substituer à un jargon incohérent et confus une langue très-imparfaite encore, mais cependant plus claire, plus vraie, plus conforme à l'analogie. En un mot, je ne crains pas de le dire, j'ai trouvé que dans la partie scientifique du Droit on avoit tout à désapprendre et tout à refaire. Qui oseroit être satisfait de soi-même en se comparant à une tâche si difficile et si neuve ? [...].


Autant ce projet abonde en formes scientifiques, autant le texte des lois en seroit épuré. Il ne faudra point d'écoles de Droit pour l'expliquer, point de professeurs pour le commenter, point de glossaires pour l'entendre, point de casuistes pour en dénouer les subtilités. Il parlera la langue familière à tout le monde. Chacun pourroit le consulter au besoin. Ce qui le distinguera des autres livres, c'est une plus grande simplicité et une plus grande clarté."

Foucault et l'utilitarisme


A mon avis, vous ne devez pas rater le colloque consacré à Foucault et l'utilitarisme qu'on vient de me communiquer:


Le vendredi 21 janvier 2011, le Centre Bentham organisera une journée d’étude sur le thème :
« Foucault est-il utilitariste ? »

Lieu :
Bibliothèque de l’Institut Michel Villey
5e étage
Université Paris 2
1 rue d’Ulm
75005 Paris

Horaire : 9h30 à 18h

Contact :
Anne Brunon-Ernst, Maître de conférences à Université Panthéon-Assas
annebrunon@gmail.com


05 décembre, 2010

Quand la nature nous parle un langage secret








J'ai préparé la semaine dernière un diaporama destiné à ma classe de TSTG. Je cherchais à rendre compte du rapport entre la nature et la technique. Voci ma découverte, PENONE, artiste italien:
http://www.centrepompidou.fr/education/ressources/ENS-penone/penone.html

Durant mon voyage au Cambodge en avril 2010, j'ai été émerveillée par le spectacle de la nature:





03 décembre, 2010

Le mariage d'amour !


Dans son dernier livre - Le mariage d'amour a -t-il échoué ? -, Pascal Bruckner tente de comprendre la faillite des couples modernes. La formule est frappante:

"Nos couples ne meurent pas d'égoïsme ou de matérialisme, ils meurent d'un héroïsme fatal, d'une trop vaste idée d'eux-mêmes. Ils s'écorchent à cette vision grandiose comme des prisonniers aux pointes des fils de fer barbelé. (P63).

Ce n'est donc pas l'ennui qui brise les couples mais "la démesure des ambitions" ! A lire Bruckner, on a l'impression que la passion dévore les couples sans pour autant être la garante de la sérénité et de la paix des coeurs. Les hommes et les femmes désirent la perfection; les hommes et les femmes semblent refuser l'ordinaire. A cela, je m'interroge: pourquoi le mariage devrait-il contrarier les flammes du commencement ou au contraire pourquoi le mariage devrait-il se fonder sur la passion ? Cette opposition me semble discutable. On pourrait tout simplement affirmer que le caractère symbolique du mariage n'annule en rien les sentiments; mais que les liens du coeur ne suffisent pas pour assurer à cet engagement une durée. Les enfants, pour une part, semblent renforcer la stabilité des couples. Mais pourquoi faudrait-il toujours vivre de passion ? On peut aimer de manière différente au cours du temps.

La vision du mariage de l'auteur se fonde sur une opposition évidente: d'un côté, c'est le mariage de raison vécu comme un enfer au XVIIIe-XIXe siècle, dénoncé par Maupassant, Flaubert : souvenons -nous de cette pauvre Jeanne dans le roman "Une vie" de Maupassant": on sait dès les premières pages du livre que cette femme, en raison des convenances de l'époque, ne pourra jamais être heureuse:
"L'histoire du mariage classique, c'était la résignation au cachot conjugal ou la répulsion qu'il inspirait." (P 14)

D'un autre côté, le mariage moderne d'amour (puisqu'il ne repose ni sur les convenances, ni sur l'intérêt) veut une chose et son contraire:

"Tel est le pari des sociétés modernes: mettre la loi au service des passions au lieu d'encadrer les passions par la loi. Fonder le durable sur le transitoire, épouser la moindre inflexion des moeurs en convulsant a besoin les institutions pour mieux les adapter."(P 26)

Le mariage d'amour a échoué selon l'auteur parce que les rêves, les ambitions des uns et des autres ont la vie dure. Et l'auteur renchérit: il suffit de constater la baisse des mariages en Europe et l'augmentation des divorces (50% en 2007)... Triste tableau ! Ajoutons à cela que l'indépendance financière des femmes a accentué les ruptures puisque la gente féminine est moins dépendante des hommes qu'il y a un siècle. Il est vrai qu'il faut être assez riche pour divorcer.

Mais je reste sur ma réserve quant à la justesse de ce livre:

- je trouve l'opposition mariage de raison/mariage d'amour assez caricaturale

- je trouve le propos assez moralisateur: laissons les passions et revenons à "la douceur de vivre" (dernière page). Mais dans ce cas c'est une trivialité: on ne peut se consumer dans la passion si l'on veut vivre longtemps !

A cela , je réponds par une formule de Saint Augustin: Aime et fais ce que tu veux !

Dans le mariage ou sans le mariage !

02 décembre, 2010

Communication politique et journalisme







A propos de l'intelligence et du journalisme, George Orwell écrit en novembre 1946:


"Quand je parle d'intelligence, il ne s'agit pas d'accord avec mes propres opinions. Je veux dire l'empressement à présenter les opinions objectivement, à donner de l'importance à e qui compte vraiment, à débattre des questions sérieuses même lorsqu'elles sont ennuyeuses, et à proposer des politiques qui sont au moins cohérentes et intelligibles."


Orwell continue ensuite en présentant la liste des journeaux anglais par un rapport entre l'intelligence et la popularité.

La semaine prochaine ma collègue documentaliste et moi-même, dans le cadre du projet média de notre lycée, allons aborder la question de la communication politique, presse/radio avec un journaliste. Le projet final étant de créer un journal lycéen .

La question de la communication journalistique est bien évidemment passionnante.