29 septembre, 2010

Pacific 231: le petit bijou de RAPHAEL


Pacific 231, le dernier album de Raphaël est un petit bijou: futuriste, mélancolique, acide:

Je t'envoie le monde tout entier

Pour combien tu m'aimes

Devant ce monde qui s'embrase
les étrangers dans les camps
on va pas quand même sauver le monde




http://www.youtube.com/watch?v=0yHwEPtbSYM


Mais je suis tombé de la lune
et je te le dis si ce monde tourne rond
et si je trouve à l'injustice une raison
alors dis moi à quoi je suis bon

Pour toute l'eau du gange
je vois pas que ça s'arrange
comme la vie est belle
l'univers prendra soin de tout
Excuse moi
on est que des animaux
on montre les dents
Ce qui compte c'est l'espèce
à mort l'individu
et nos cellules s'assèchent
s'affolent et se tuent



25 septembre, 2010

Promotion Voltaire: L'ENA

Très bon film sur Arte le 23/09, 24/09: " l'école du pouvoir". De jeunes énarques sont confrontés à la logique du pouvoir. Leur ascension correspond à l'élection de François Metterand en 1981; très instructif; ce sont mes années lycée et je me souviens de cette période d'euphorie et de déception plus tard. La gauche pouvait prétendre réaliser les rêves des plus démunis, mettre fin à la peine de mort...Mais un idéal politique se mesure -t-il à l'aune de celui qui l'incarne ? A la réalité ? A l'honnêteté ? Il faudrait évoquer le spectre de la raison d'Etat !

http://www.youtube.com/watch?v=f_Ralai6x64

23 septembre, 2010

Centre Bentham


Un camarade vient de me communiquer l'information suivante:le centre Bentham dispose d'un site web tout neuf; on peut y lire des articles passionnants et pertinents; des recommandations pour les auteurs des articles sont mentionnées.



Le numéro 7 de la Revue d'Etudes Benthamiennes est maintenant en ligne. Depuis le 13 septembre 2010, la REB est disponible exclusivement sur le portail revues.org et peut être consultée intégralement et gratuitement à la page suivante:
http://etudes-benthamiennes.revues.org/

La Revue d’études benthamiennes (ISSN 1760-7507) est une publication biannuelle à comité de lecture, publiée sous la direction du Centre Bentham (www.centrebentham.fr) depuis 2006. Avant son accession au portail revues.org en septembre 2010, elle était librement téléchargeable sur le site du Centre Bentham. Elle publie des articles en français et en anglais.
Depuis sa création, la REB accompagne le renouveau des études sur l’utilitarisme en France. Elle est consacrée à la pensée du philosophe britannique Jeremy Bentham (1747-1830) et à la tradition philosophique qui lui est associée. Elle traite aussi bien de l’utilitarisme classique (de Bentham à Henry Sidgwick et G.E. Moore) que du courant utilitariste contemporain en économie et en philosophie.
La REB entend promouvoir et accompagner la recherche universitaire dans ces domaines et ne se réclame pas d’une lecture ni d’une interprétation particulière. Elle se veut un espace de débats et de réflexion. Internationale et pluridisciplinaire, elle est ouverte à toutes les disciplines des sciences humaines et sociales (droit, économie, études anglaises, histoire, philosophie et sociologie, notamment mais non exclusivement). La composition de son comité scientifique est le reflet de cet engagement.
Les contributions sur ces thèmes sont les bienvenues (voir les rubriques « Appels à contributions » et « Consignes aux auteurs »). Vous pourrez également retrouver en ligne tous les détails de l'appel à articles sur l'éthique utilitariste.
Si vous souhaitez être informé à chaque parution (ou continuer à l'être), merci de vous abonner sur le site à l'aide de l'onglet "La lettre d'informations de la Revue d'Etudes Benthamiennes".

22 septembre, 2010

Le rôle de la fiction

En réponse à mon billet du 30/08/10 à propos de la fiction, je présente le blog de Yannick Rumpala, Université de Nice, droit/sciences- politiques: un colloque était organisé à Cerisy en juillet-août 2009 sur la science-fiction. On peut consulter le titre de la communication entre anticipation et problématisation sur le web; à noter également, le travail du philosophe Jean-Pierre Cometti sur la fiction comme exploration du réel chez Musil.
Site de Y. Rumpala:
http://yannickrumpala.wordpress.com/2009/07/18/que-faire-de-la-science-fiction-conclusion-provisoire/
J'avais abordé dans un autre billet le rôle de la fiction juridique:


http://promphilo.blogspot.com/2008/01/ordalie-et-jugement-de-dieu.html

19 septembre, 2010

Publication prochaine: J. Heil


A signaler la publication d'un livre de J. Heil :traduction D. Berlioz et F. Loth (excellent blog en philosophie de l'esprit).



"Titre original
From an Ontological Point of View – Oxford University Press, 2003

L'œuvre
Adopter un Point de vue ontologique revient à déterminer ce qui existe et à dégager la nature des propriétés réelles de ce monde. Pour rendre compte de l’esprit, de nombreux philosophes, à la suite de Wittgenstein et de Ryle, ont mis l’accent sur le langage et la logique. Mais toutes ces approches ont en commun de délaisser la question de la réalité et d’endosser implicitement une « théorie picturale » qui consiste à identitier pour chaque prédicat une propriété réelle. Rejetant cette théorie qu'il juge trompeuse et métaphysiquement stérile ainsi que la conception d'une réalité stratifiée en niveaux qui en découle, Heil se propose de tester sa propre ontologie en traitant de trois problèmes classiques en philosophie de l'esprit : la couleur, l’intentionnalité et la conscience. "

15 septembre, 2010

Corridas en France et en Catalogne

Dans le journal Provence du 10 septembre 2010, on peut lire deux conceptions de la corrida. Je trouve que l'argumentation de J. B.J Vilmer est d'une grande clarté:

"Tandis qu'à Arles se déroule le premier paseo aux arènes, chaque camp, des "anti" ou des "pros", va se compter au cours de manifestation ce week-end. Une certaine philosophie de l'homme et de l'animal les oppose.

Quand les taureaux de combat sont lancés, ils dégagent une impression de force et de puissance exceptionnelles.

Il y a quelques semaines, le 28 juillet, les anti-corridas ont crié victoire quand le Parlement de Catalogne a voté l'interdiction de la corrida pour le 1er janvier 2012. Du coup, ceux qui qualifient ce spectacle de "barbare et cruel", ont repris du... poil de la bête et les invectives d'un camp sur l'autre, reprennent de plus belle : demain, à Nîmes ou Arles, des manifestations doivent permettre de se compter.

Outre qu'il est temps d'élever un brin le débat, ce que La Provence propose avec deux philosophes, plusieurs questions se posent, dont la première est celle de l'identité. Car c'est bien au nom d'une identité politique que la Catalogne a fait ce choix, se démarquant ainsi, d'un pouvoir central. A contrario, dans tout le sud de la France, c'est aussi une identité qui est revendiquée, autour de la culture taurine.

L'interdiction serait vécue dans de nombreuses villes, comme une atteinte à la culture, dans une société qui cherche des racines et pense les retrouver dans le monde taurin en général. L'autre question est de savoir si, en France, une telle interdiction est possible. Pour l'heure, ce débat-là que n'a pas examiné l'Assemblée nationale, n'est pas politique, contrairement encore, à la Catalogne. Et c'est bien une particularité de la corrida en France : elle est affaire passionnelle, qui réunit aussi bien Nicolas Sarkozy que le maire d'Arles (PCF).

- "Un spectacle extraordinaire et bouleversant"
Francis Wolff, professeur de philosophie à l'Ecole normale supérieure et auteur de "50 raisons de défendre la corrida"

"Ce que nous venons admirer dans la corrida, c'est un animal libre qui défend sa liberté jusqu'à la mort et un homme qui crée de la beauté avec sa propre peur de mourir. À une époque où l'on aime les animaux que sous forme de biftecks et où l'on ne nous offre qu'une image "dysneylandisée" de l'animalité, où l'on n'aime que les vertus rentables ou l'art en boîte, c'est plutôt rassurant. On peut passer à côté de cela, mais je ne comprends pas qu'on veuille en priver les autres. Seuls les végétariens devraient avoir le droit de militer contre la corrida. Je reconnais que ce ne sont pas des arguments, mais j'ai écrit un livret qui compte 50 raisons de défendre la corrida."

- "La corrida n'a aucune raison d'être"
Jean-Baptiste Jeangène Vilmer, philosophe chargé de recherche à l'Ecole normale supérieure a introduit en France la notion d'"éthique animale"

"C'est une "exception" qui n'est justifiée par rien et qui n'a donc aucune raison d'être. La corrida est interdite partout en France, sauf comme le dit la loi "lorsqu'une tradition locale ininterrompue peut être invoquée." Elle est interdite partout en France pour une bonne raison, qui est qu'elle est considérée comme un "sévice grave ou un acte de cruauté." Or, cette raison ne disparaît pas comme par magie dans les endroits où la corrida est considérée comme une tradition. Ce n'est pas parce que vous avez l'habitude d'être cruel que, du coup, vous ne l'êtes plus."

12 septembre, 2010

L'autonomie en question


Je viens de recevoir deux critiques pertinentes d'un futur travail sur l'autonomie avec un étudiant en droit: il faut encore approfondir certains points afin de se montrer plus "mordants" ! L'intérêt d'écrire un article à deux voire à trois est de sortir de sa propre logique et de parvenir à un ajustement. Il est évident qu'avec la maturité, les connaissances acquises sont mises à distance.

05 septembre, 2010

Publication


Pour ceux qui me le demandent, le numéro consacré à Care et justice sociale sortira en Janvier 2011 aux presses universitaires d'aix-en-Provence. Sinon, nous ajustons nos écritures avec GR à propos d'un article sur l'éthique du soin.